ANCIC Avortement
Qui somme nous ?Nos partenairesPublicationNous contacterAccueil
Rechercher :
 
Historique
Legislation
IVG en France et en Europe
Ethique
Professionnels
Techniques
Autres
 
 

DATATION DE LA GROSSESSE

 

Les moyens de datation

a) Interrogatoire : DDR, durée des cycles et examen clinique : toucher vaginal

b) Dosage bétaHCG plasmatique

c) Echographie sus-pubienne et endovaginale

 

a) Interrogatoire et examen clinique

•  Date du 1 er jour des dernières règles et durée habituelle des cycles

•  Date du rapport présumé fécondant, si connu (seul RS, RS non protégé, accident contraceptif)
•  Concordance avec évaluation du volume utérin au TV

b) Dosage du bétaHCG plasmatique

•  Taux < 10 mUI/ml exclut une grossesse

•  Détectable dès le 10-12 ème jour de grossesse
•  Croissance du taux : x 2 à 3 toutes les 48 h
•  Grande variabilité des taux pour un même âge de grossesse
•  Dosage ne permet pas de dater la grossesse, mais un taux faible < à 5000 peut conforter un diagnostic de grossesse < à 7 sa.

c) L'échographie

- Mesure du sac gestationnel : visible à 4,5 SA (HCG >ou=1000) par voie endovaginale(avec une sonde performante) : image liquidienne arrondie de 2mm au sein d'un endomètre épais hyperéchogène. Par voie sus-pubienne, le seuil de visibilité du sac gestationnel est variable (conditions d'échogénicité ++), visible à partir de 5 SA (HCG >2500)

•  La vésicule vitelline est visible à partir de 5 SA, permettant d'affirmer qu'il s'agit bien d'une grossesse intra-utérine et non d'un faux sac.
•  Mesure de l'embryon : l'embryon apparaît après la vésicule vitelline ; il mesure 1 mm à 5,5 SA, jusqu'à 10mm à 7 SA
 
Nécessaire quand :
•  DDR imprécise, cycles irréguliers
•  Toucher vaginal non concluant, discordant
•  Métrorragies et douleurs pelviennes
Indispensable pour éliminer formellement une GEU.
Discutable si concordance entre la DDR et l'examen clinique, et le dosage d'HCGbéta

Les commentaires d'une échographie réalisée en vue d'une IVG, doivent se limiter aux éléments utiles en vue de sa réalisation : siège intra-utérin, biométrie, grossesses multiples, pathologies. (Ne pas commenter oralement les images obtenues, ne pas orienter l'écran vers la femme ; sauf si elle le demande)

 
L'échographie : la GEU
•  Fréquence 96 / 100 000
•  Les formes totalement asymptomatiques sont rares, mais méconnues, l'utilisation de la méthode médicamenteuse peut faire différer son diagnostic.

Rappelons néanmoins, que dans les RPC / GEU, l'abstention thérapeutique fait partie des alternatives possibles dans les formes pauci-symptomatiques avec faible taux d'HCG (surveillance jusqu'à négativation)